Recommandations de l’IAE pour le Maroc

Recommandations clés de l’agence internationale de l’énergie au gouvernement marocain, ce qu’il devrait faire :

  • Pour la transition du pays vers les énergies vertes, encourager les investissements privés en faveur de ces énergies en réformant les marchés du gaz et de l’électricité et en rendant opérationnelle l’autorité de régulation prévue.
  • Faire de l’efficacité énergétique une priorité nationale en appliquant la législation existante, en élaborant des politiques et des normes en faveur d’une efficacité énergétique rentable, et en agissant rapidement pour adopter et mettre en œuvre une stratégie nationale d’efficacité énergétique à l’horizon 2030 afin de remplir les objectifs fixés par le gouvernement à cette échéance, en s’appuyant sur des ressources financières adaptées.
  • Améliorer la sécurité énergétique afin de mieux gérer les risques résultant de la dépendance aux importations, en révisant les politiques de stockage de pétrole, en prenant des mesures pour sécuriser les importations futures de gaz naturel et renforcer l’exploitation du système énergétique, et en réorganisant le système énergétique afin de faire la part plus belle aux énergies renouvelables variables.
  • Accélérer le développement des technologies renouvelables ainsi que les innovations en allant au-delà du secteur énergétique, afin d’encourager l’adoption de systèmes durables de refroidissement et de chauffage, de transport et de gestion de l’eau.
  • Mettre l’accent sur une gouvernance et une coordination interministérielle efficaces, sur le traitement en priorité de mesures les plus importantes et les plus urgentes, tout en veillant à ce que les engagements annoncés trouvent une véritable traduction sur le terrain, en s’appuyant sur des analyses permettant d’identifier les solutions les plus avantageuses financièrement et sur des données permettant d’évaluer les progrès réalisés.